Les Chansons des Voyageurs

Mes blancs moutons gardés


  1. Quand j ‘étais de chez mon père,

Digue dondèn’, jeune fille à marier, [bis]

  1. II m’envoi’ dessus l’herbette pour mes blancs moutons gardés.
  2. Moi qui est encor jeunette, j’oubliai mon déjeuner.
  3. Le valet de chez mon père est venu me I’apporter.
  4. -Tenez, ma joli’ brunette, voilà votre déjeuner.
  5. -Que voulez-vous que j’en fasse ? Mes moutons sont écartés.
  6. -Que donneriez-vous, la belle, qui vous les rassembleroit ?
  7. -Un baiser dessur ma bouche, deux ou trois, s’il [le] falloit.
  8. It a pris sa turlature, il s’est mis à turluter.
  9. Au son de sa turelure, mes moutons sont rassemblés.
  10. Ils se sont pris par les pattes, ils se sont mis à danser.
  11. II y avait un’ vieill’ grand’mère qui ne faisoit que pleurer.
  12. -Qu’avez-vous, ma vieil’ grand’mère, qu’avez-vous à tant pleurer ?
  13. -Je pleure mon vieux grand’père que les loups ont étranglé.
  14. “II est là-bas, sous ces chênes ; j’y entends les os craquer.

Crédit: Marius Baribeau, The Ermatinger Collection of Voyageur Songs, The Journal of American Folklore, Vol. 67, No.264 (Apr-Jun, 1954)

img01

Consultez notre boutique

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN